Nos actualités
Léa Curinier : « Les sensations étaient meilleures que hier »
Le 4 juillet 2021
Léa Curinier a pris la 32ème place de la 3èmeétape du Giro Donne qui se terminait à Ovada.

 

SUR LA LIGNE


LÉA CURINIER


 

« Cette étape développait 135 km avec un enchainement de bosses à partir du 70eme kilomètre. La première partie a été plutôt calme, ça n'a pas roulé très vite puis nous avons connu la pluie ce qui a pour effet de durcir la course, il fallait être très concentrée et ça devenait dangereux ! Dans la première bosse, ça a attaqué de partout ! J'ai réussi à m'accrocher. Les sensations sont meilleures qu'hier, il reste encore 7 jours de course. On prend les étapes petit à petit. C'était une belle journée malgré le mauvais temps.

GRÉTA RICHIOUD


 



 

« Cette 3ème étape du Giro Donne était assez mouvementée de centre-trente cinq kilomètres laquelle présentait un profil plat au début, et après de 70
kilomètres il y a eu un enchaînement de bosses plutôt raides et casse-pattes. La première partie de course a été disputée sous la pluie ce qui a engendré pas mal de pluie et de glissades au sein du peloton. Une fois arrivées dans les bosses, le rythme s’est accéléré, il y a des chutes et des cassures dans tous les sens. Je termine derrière le peloton. Typhaine et Amandine sont tombées, Léa finit dans le premier groupe, demain c’est chrono et ensuite nous allons saisir les opportunités qui se présenteront à nous ».

 

 

PAULINE ALLIN


 

 

« Cette étape me plaisait sur le papier et elle m’a plu également en course, le seul souci rencontré cela a été la pluie, et cela me tétanise surtout que les chutes se sont multipliées. A la fin du premier grimpeur je suis loin, mais comme le maillot blanc était tombé, je me suis accrochée à elle, et j’ai pu repartir en sa compagnie, et son groupe. J’ai réussi à remonter au sein du groupe auquel appartenait Gréta. C’est de la déception pour moi sur un parcours qui me convenait »

 

 

SUR LA LIGNE


 

FRANCK RENIMEL (Directeur-sportif)


 

«  L'idée aujourd’hui était que les coureures soient actrices du fait qu'hier il y avait une arrivée au sommet compliquée. Il y avait eu davantage d'ouverture aujourd'hui donc il fallait que l’équipe Arkéa Pro Cycling Team soit présente dans les coups. C'est ce que nous avons essayé de faire notamment avec Léa qui a été dans le groupe de 25, lequel se joue la 4ème place. C'est nettement mieux qu'hier, il y a eu une prise de conscience de la part du groupe que nous pouvons faire de belles choses sur le Giro même si le niveau est très élevé. C'est simplement dommage que Léa n'ait pas pu accrocher une meilleure place au sprint. Quant aux autres, ça a été un peu plus compliqué avec une chute pour Typhaine, mais fort heureusement sans gravité ! »
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations