Nos actualités
Lucie Jounier : « Une journée où je pouvais m’exprimer »
Le 6 juillet 2021
Lucie Jounier qui avait misé sur cette étape promise à un sprint, en a écarté sur chute dans le final.

 

 

Sur la ligne


 

Lucie Jounier


« C’était une arrivée au sprint qui était prévue sur une étape de 120 kilomètres de plat avec 4 tours de circuit d’une vingtaine de kilomètres. Les consignes étaient d’aller dans les échappés si ils y en avaient, de contrôler derrière et de laisser faire les grosses équipes afin que cela rentre ! Nous n’étions pas représentés dans l’échappée et dans le dernier tour elles avaient pas loin de 2 minutes d’avance. Amandine et Pauline se sont mises à la planche pour aider Movistar et DSM à revenir sur les fuyardes. Elles ont fait un gros boulot ! J’étais bien épaulée par Léa, Greta et Typhaine pour me replacer. Malheureusement à 5 kilomètres de l’arrivée, 2 filles essayent de passer là où ça ne passait pas devant moi et c’est tombé. J’ai failli éviter la chute mais le vélo a fait boomerang et je me suis retrouvée par terre alors qu’on était pas mal placées et que j’étais bien entourée. Je suis dégoûtée c’était une journée où je pouvais m’exprimer, il n’y a pas beaucoup d’occasions sur ce Giro. J’avais vraiment envie de bien faire et tomber si près de l’arrivée c’est vraiment décevant. Quand je vois le Top 10, on se dit qu’il y avait quelque chose à faire. Je remercie l’ensemble de mes coéquipières pour le gros travail qu’elles ont effectué durant toute la journée et j’espère que ça va nous sourire sur les prochaines étapes ».


 

 

Le débrief'


Franck Renimel (Directeur-sportif): « Une course sans réel mouvement comme on l’attendait. Ce parcours ne présentait aucune difficulté, un tracé péri-urbain. On envisageait un sprint massif pour Lucie. On a vu un bon travail de la part de l’équipe qui a roulé sur les échappées. On est revenus très vite sur les échappées. Jusqu’à 6 km tout allait bien, Lucie était placée pour le sprint avec un peloton groupé. Malheureusement elle a chuté et suite à ça il n’y avait plus grand espoir d’aller chercher un résultat. Mauvaise journée mais nos coureures ont appris tout de même à rouler derrière une échappée pour emmener un sprint, c’est peut être le seul point positif de la journée ».


 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations