Nos actualités
Lucie Jounier : « Ce 1er Paris-Roubaix restera une journée incroyable »
Le 2 octobre 2021
 



20ème du tout premier Paris-Roubaix Femmes, Lucie Jounier nous conte sa journée.

« Nous avons vécu une journée forcément historique en disputant le tout premier Paris-Roubaix de l’histoire de notre sport. Je suis un peu déçue sur le plan comptable. Nous étions bien placées Gladys et moi à l’entame du premier 1er secteur pavé, mais elle crève. Moi je crève à l’occasion du 3ème , j’effectue une grande partie de celui-ci à plat et je suis dépannée ensuite. Cette crevaison m’a arrêté dans ma progression, l’avantage c’est que Gladys est revenue sur moi. Il y a eu beaucoup de chutes à l’occasion d’un autre secteur, et moi j’en suis sortie seule devant toutes les concurrentes qui m’accompagnaient sans m’en rendre compte. J’ai cru sur le coup que je m’étais tirée une balle dans le pied, mais Cécilie Ludwig Uttrup m’a rattrapée. Nous avons alors remonté des groupes, nous sommes revenues très près du peloton mais cela ne roulait pas avec les filles avec lesquels nous étions, on n’était pas organisées. Je me retrouve avec Lotte Kopecki, et je sors en sa compagnie au secteur de l’arbre. Mais sur le secteur suivant je lâche prise, et une nouvelle fois Cécilie Ludwig Uttrup me rejoint. Nous sommes revenues sur Kopecky qui avait rattrapé Aude Biannic, sur l'avant-dernier secteur, mais je suis dernière du groupe et les filles devant moi laissent un trou et je perds  le contact avec elle. Je retombe alors dans un groupe de 3 concurrentes, la portugaise Maria Martins ne roulait plus, prétextant qu’elle était sprinteuse, et finalement elle me devance pour le gain de la 19ème place. Cette journée franchement a été incroyable. Je stressais ce matin au départ, je ne faisais pas ma maligne par rapport km 30 et le premier secteur pavé, car la consigne passée dans toutes les équipes était d’être placées à cet endroit. Il y avait aussi de la gadoue sur les pavés, et puis l’entrée sur le vélodrome en béton c’est juste génial, tout comme terminer son premier Paris-Roubaix devant tant de public, c’est juste émotionnellement fou ».

 

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations